Bus et Cars : la CATP digitalise ses process de réception pour IDFM

Suite à la commande par IDFM  de 641 véhicules (409 bus Iveco Urbanway au gaz, 154 cars Iveco Crossway au gaz et 78 bus électrique Heuliez Bus) et après avoir pris des garanties auprès des constructeurs sur le respect des process industriels, la CATP a lancé en fin d’année 2020 la phase de réception de ces véhicules. Simon AUDOUIN, Conseiller technique Véhicules à la CATP, nous présente la méthodologie adoptée.

Quelles complexités présentaient la réception des véhicules commandés par IDFM ?

Les commandes d’IDFM représentent un volume important de véhicules qui sont destinés à différents opérateurs disposant chacun de nombreux dépôts répartis dans toute l’Ile-de-France. Il a donc été nécessaire dans la mise en œuvre de la commande de mettre en place et de piloter une organisation rigoureuse entre IDFM, les constructeurs et les opérateurs, et de coordonner entre toutes les parties la planification des livraisons et la réalisation des réceptions.  La crise sanitaire est venue enrayer la mécanique, provocant dans un premier temps des retards de livraison. Les constructeurs ayant mis en œuvre d’importants efforts de rattrapage, finalement c’est un grand nombre de véhicules qui s’accumulaient en fin d’année, prêts à la réception.

Quelle logistique a été mise en place pour opérer ces réceptions ?

Nous avons tout d’abord fait le constat d’une trop faible disponibilité d’espace chez les constructeurs en Ile-de-France. C’est pourquoi nous avons donc fait appel à des relais complémentaires en Régions afin de nous permettre de réceptionner l’ensemble des véhicules pour qu’ils soient livrés conformément aux engagements contractuels. 3 sites supplémentaires ont donc été ajoutés au dispositif en plus de ceux prévu en Ile-de-France : en Rhône-Alpes, en Nouvelle-Aquitaine et dans le Grand Est. Cette multiplicité de sites a nécessité que soient mis en place des outils performants pour assurer la qualité et le suivi des opérations de contrôle.

Quels outils la CATP a-t-elle spécifiquement mis en œuvre ?

Pour une meilleure gestion des réceptions, la CATP a fait le choix de développer une application sur une tablette tactile permettant de vérifier la bonne conformité de 150 points de contrôle de manière dynamique, en faisant le tour du véhicule avec le support en mains. Pour chaque point de contrôle préalablement enregistré dans l’application par nos soins, la personne chargée du contrôle enregistre la conformité ou la non-conformité. Dans le cas d’une non-conformité, elle saisit les informations utiles et si nécessaire ajoute des photos. Ces informations précises et fiables, envoyées automatiquement à chaque fin de contrôle, sont ensuite disponibles en format PDF. Elles permettent au constructeur qui les récupère de prendre connaissance facilement des reprises nécessaires et de les mettre en œuvre.

De plus, à travers cette application, les P.V. d’admission sont directement transmis aux différents interlocuteurs de manière à accélérer la mise en service des véhicules. En complément et pour assurer un suivi des documents administratifs du véhicule tout au long de son cycle de vie, la CATP met en place un stockage des données enregistrées sur un serveur dédié au client.